Officialisation de nos langues nationales : La réflexion en cours

Sharing is caring!

Le soninké, le bamanankan, le booré, le dogon, le fulfuldé, le hasanya (maure), le mamara (miniyanka), le maninkakan, le songay, le syenaare (sénoufo), le tămašăɣt (tamasheq), le tyeyaxo (bozo) et le xaasongaxanvo (khassonka) sont les 13 langues nationales du Mali. L’officialisation de ces langues recommandée par les Assisses nationales de la refondation (ANR) a été consacrée par l’article 31 de l’avant-projet de la nouvelle Constitution.

Plusieurs organisations patriotiques et de la société civile ont initié, hier jeudi au Centre national des  ressources de l’éducation non formelle (CNR-ENF), une journée de réflexion sur la question.

Le directeur du CNR-ENF Boubacar Tabouré a rappelé que l’officialisation de nos langues nationales est possible. Pour lui, il faut en amont travailler, faire des recherches approfondies, instrumenter et traduire tous nos textes du français à nos langues et des productions en outrance de matériels didactiques. Et d’ajouter que les réflexions seront consacrées aux lois, décrets et autres documents pour faire l’état des lieux de nos langues.

À l’issue des travaux, des recommandations fortes seront produites et remises aux autorités compétentes. Le directeur du CNRENF notera aussi que l’officialisation de nos langues nationales est un objectif qu’on peut atteindre.

Selon Boubacar Tabouré, les langues nationales peuvent être utilisées à coté du français. «Il est difficile de voir un Malien parler français pendant une heure sans introduire un mot de nos langues ou le contraire. Il faut corriger ces lacunes», constate le patron du CNR-ENF, qui propose la création d’un centre de terminologie des langues.

Quant au président de la commission d’organisation de la journée de réflexion sur l’officialisation des langues nationales, Dr Mahamadou Konta, il a déclaré que ces échanges consistent à donner la parole aux acteurs pour arriver à des conclusions. L’officialisation des langues est imminente.

Notre pays est prêt sur tous les plans à aller dans ce sens. Cela ne doit souffrir d’aucune contestation, dira Dr Konta, avant de dire que toutes les 13 langues nationales seront officialisées.

La fonctionnalité viendra progressivement assure le linguiste. Nos langues travailleront concomitamment avec le français avec les mêmes valeurs et possibilités. Dr Mahamadou Konta rappellera que cette journée de réflexion est l’une des recommandations des ANR.

Source : l’Essor

Updated: 18 novembre 2022 — 16 h 44 min

The Author

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MALI-INFOS : Votre Quotidien d'information en ligne sur le Mali et Ailleurs dans le Monde 24h/24 - 7 jours sur 7 © 2017 Frontier Theme